Je n'ai jamais... - Page 2



 

Je n'ai jamais...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dranix
Irréductible SimIrréductible Sim
Messages : 55
Remerciements : 24
Date d'inscription : 15/06/2015
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Quand j'étais gamine, je pleurais beaucoup devant mes livres (surtout à la mort d'un personnage que j'aimais bien, mais ça m'est aussi arrivé de fondre en larmes parce que c'était la fin du cycle), moins souvent au cinéma et encore moins devant des séries, mais ça m'arrivait. Alors que contrairement à toi, en-dehors c'était plus rare. Depuis je me suis soignée. Sourire Vert

Je n'ai jamais pris l'avion.
Ven 29 Juil 2016 - 23:38
Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Amokrane, pour répondre à ta question, je dirais que c'est plus facile dans un sens (et en l'occurrence la certitude absolue qu'il ne sera jamais trahi et que personne ne pourra s'en servir contre moi). En revanche, c'est dur de ne jamais l'avoir verbalisé du tout, que ce soit oralement à l'oreille de mon chien ou à même à l'écrit. Je n'y arrive pas. Du coup, ça me reste en dedans et parfois ça pèse lourd. Le pire, c'est qu'il n'est même pas si énorme que ça, ce secret. C'est surtout un paradoxe intime ultra violent.

Moi non plus, je n'ai jamais pris l'avion...
J'en ai visité un avec l'école quand j'étais gamine, mais c'est tout.

Je n'ai jamais fumé de cigare.





Sam 30 Juil 2016 - 17:41
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
J'ai pris l'avion à 16 ans pour Orly-Quimper, j'ai voyagé avec les enfants vu que j'étais encore mineure.
Mais y'a 4 ans, j'ai fait Roissy CDG-Montréal pour voir Moumousse qui me manque toujours un peu.

Je n'ai jamais fumé le cigare ni la pipe l'odeur me répugne.

Je n'ai jamais fait de Skateboard, déjà que je ne tenais pas sur des patins à roulettes ni à glace...
Dim 31 Juil 2016 - 13:56


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Ah, la pipe, ça j'ai déjà goûté et j'aime bien les soirs d'hiver près d'un crépitant feu de cheminée, mais pas avec du tabac en fait...

Je rêvais de faire du patin à glace quand j'étais gamine mais mes parents ne voulaient pas. Enfin, c'était trop cher pour leur petite bourse plus exactement, alors j'ai fait de la gymnastique artistique à la place... Et c'est à peu près tout le sport que j'ai sérieusement et durablement pratiqué ! Pas de skate non plus, mais c'est surtout parce-que je ne connaissais pas car je pense que ça m'aurait bien plu.

Je n'ai jamais fait de saut à l'élastique (j'adorerais pourtant) !
Dim 31 Juil 2016 - 14:12
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Non plus mais j'ai fait du parachute ascensionnel sur la baie de Nice. Me souviens surtout de mon atterrissage au bout de 20 minutes et que mon haut de maillot m'avait trahie, mes seins ont jailli comme Vénus sortie de l'eau. Et pourtant je suis quelqu'un qui a beaucoup le vertige. Marcher en regardant le ciel ça me fait peur, marcher sur une passerelle où on voit à travers c'est pire. J'ai été pas mal embêtée à la Fac pour me rendre dans certains bâtiments.

Je n'ai jamais fait de la vraie moto, encore moins monter à l'arrière et me cramponner à quelqu'un.
Dim 31 Juil 2016 - 15:08


Voir le profil de l'utilisateur
Amokrane
avatar
Robot GestionnaireRobot Gestionnaire
Messages : 1014
Remerciements : 338
Date d'inscription : 19/12/2014
Age : 27
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Niblette a écrit:
J'ai pris l'avion à 16 ans pour Orly-Quimper

Oh Quimper c'est juste à côté (un quart d'heure de voiture) de là où j'habite(habitais). J'y suis là, je garde les chats de ma mère Détendu

Je n'ai également jamais fait de moto, ma mère et son copain en font, et on m'a souvent proposé de monter derrière, mais j'ai trop peur Dramatique

A part à mon compagnon et sur le forum je n'ai jamais dit à personne que j'étais bi. J'ai appris hier que l'une de mes cousines l'est aussi (elle en parlait avec quelqu'un), mais je n'étais pas dans la conversation donc pas eu l'opportunité de dire que moi aussi. C'est la deuxième fois que je me retrouve dans une situation de ce type, c'est frustrant hmm
Lun 1 Aoû 2016 - 10:10

Dernière édition par Amokrane le Lun 1 Aoû 2016 - 17:22, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
eh ben ! Y'a une dizaine d'années, j'ai cru que j'étais amoureuse de mon ancienne meilleure amie. J'étais jalouse de son copain de l'époque un vrai con, et elle était bien foutue. En plus je n'avais plus confiance dans les garçons. Me suis demandée si je n'allais pas devenais lesbienne. Mais quand à la rentrée j'ai vu Seb, le nouveau de la promo à la Fac avec ses pantalons qui lui moulaient les fesses et les burnes et ses tatouages, c'est là que j'ai compris que je resterais dans le coin des hétéros. Et puis dans les films et les séries quand je vois certains mecs où on voit les fesses et le début du pelvis, mes yeux se mettent à briller.

Je n'ai jamais jeté mon ordi par la fenêtre quand il ne marche pas, mais je n'aimerais pas que seb le fasse parce que là y'a un gros risque.
Lun 1 Aoû 2016 - 12:05


Voir le profil de l'utilisateur
Amokrane
avatar
Robot GestionnaireRobot Gestionnaire
Messages : 1014
Remerciements : 338
Date d'inscription : 19/12/2014
Age : 27
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Ah ah après l'un n'empêche pas l'autre, j'ai enfoui pendant des années mes sentiments/mon attraction pour les filles sous le prétexte que "ben non j'aime vraiment les mecs, donc voilà question réglée". Mais le fait d'avoir à me répéter des dizaines de fois "non non j'aime toujours les mecs, c'est bon, du coup je ne peux pas aimer les filles" aurait dû me mettre la puce à l'oreille plus tôt honnêtement
Lun 1 Aoû 2016 - 17:22
Voir le profil de l'utilisateur
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
ce qui m'a convaincue c'est une fois pour faire une blague à un copain avec une copine on s'est embrassées et on lui a mis la photo sur son écran (il est gay) et même si j'adore cette fille, l'embrasser a été très difficile. (et le pire c'est que parfois, le copain gay et moi on s'embrassait....).

En 2005, je suis allée en cure 3 semaines d'amaigrissement. J'avais un choix à faire. Soit je restais avec la fille dans ma tranche d'âge un peu obsédée par moi et bizarre, soit, je couchais avec le dragueur du centre de 22 ans de plus que moi. J'ai mal agis, j'aurais très bien pu prendre mes distances même si on était en huis clos avec l'un ou l'autre... Bon ça n'a duré que 3 semaines je devenais dingue loin de mes parents et mes amis.

Après, c'est possible de ne pas être forcément attiré par un genre, mais plutôt par une personne qu'importe son sexe.

Je n'ai jamais été populaire en colonie, jamais les mecs ne m'invitaient à danser des slows, le premier que j'ai eu à 7 ans c'est une copine qui m'a prêté son copain le temps d'une danse par compassion. J'ai trouvé ça très gentil de sa part, même si c'est humiliant.
Lun 1 Aoû 2016 - 21:41


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je trouve le dernier sujet très intéressant...

Pour ma part, je me sens fondamentalement hétéro. A l'adolescence, j'avais une bonne copine qui était lesbienne et amoureuse de moi. Je l'aimais bien et je respectais profondément sa force de combattivité. Alors, elle en profitait un peu et s'amusait à me tester régulièrement disons. Mais je la laissais faire, j'appréciais ses lettres magnifiques et tout autant d'y répondre farouchement. Ce jeu de séduction me plaisait. Et puis, un jour, j'ai cédé par curiosité surtout. Mais au moment de passer à l'acte, j'ai fait un gros blocage. J'étais terriblement mal à l'aise, je me suis sentie aller contre ma nature. Et alors, j'ai considéré comme acquis mon hétérosexualité.

Cependant, j'avais une amie des plus chères à l'époque et pendant mes premières années d'adulte. Je l'aimais follement, vraiment... Pas comme un chéri mais bien plus que juste une meilleure-amie. Elle était pour moi... Comme ma sœur jumelle, sans les liens du sang. Ou comme une âme-sœur sans le sexe. J'aurais fait n'importe quoi pour elle. D'ailleurs, on adorait faire n'importe quoi ensemble et en particulier, pour foutre des coups de savates dans les normes. Alors, on faisait des trucs pas très catholiques en public juste pour emmerder le monde bien assis... Et elle, je pouvais l'embrasser ou lui prendre un nichon dans ma main, sans en être gênée du tout. C'était... Naturel. Mais c'était aussi surtout un jeu... Jamais nous ne nous sommes rapprochées physiquement de façon sérieuse.

Je ne me suis pas trop interrogée là-dessus dans ma vie. Mais là, puisque vous en parlez, j'y réfléchis. Je sais que je n'aurais pas pu en faire autant avec la première copine évoquée. Même juste pour rigoler. Quand elle a commencé à me prendre la bouche et me toucher, je n'ai pas pu direct. Ce qui pose la question inverse, aurais-je pu faire l'amour avec la seconde en revanche, vu que déjà on se tripotait et se roulait des galoches sans problème ? Je me dis que non, parce-que quand je visualise, je ne me vois vraiment pas à mon aise dans les gestes concrets de l'acte, sous la ceinture disons en clair. M'enfin, je ne l'étais pas non plus avec mes premiers amants masculins...

Alors, je ne sais pas mais je pense que les sentiments ne peuvent pas être contrôlés, ni par la volonté, ni par les genres. Et qu'ils ont un poids énorme sur le sujet. Et que si on peut avoir des relations sexuelles sans amour, comme ça pour un soir... L'inverse est tout autant possible. Même si je crois que par nature tous les animaux, nous y compris donc, sont hétéros. Dans le sens où c'est une base intrinsèque et naturelle car nécessaire à la reproduction des espèces. Ce qui nous façonne ou prédispose à l’hétérosexualité. Mais je crois aussi en la sincérité d'humains que j'ai connus, qui étaient de stricts hétéros jusqu'au jour où ils sont tombés en amour pour des personnes du même sexe. Ça arrive et ça démontre bien que c'est possible dans une société "culturée". Ou pas d'ailleurs ! La pulsion homosexuelle s'observe aussi chez des animaux non-organisés... Donc, je conçois aussi qu'on puisse se sentir homo dès le départ, comme d'autres hétéros...

Bref ! C'est un vaste sujet. Il me tente à flirter avec la notion de genre d'ailleurs... Mais bon !
J'ai mis le temps mais je voulais y apporter ma petite contribution...
D'autant plus que je tiens à te dire, Amokrane, mon admiration pour "ton cheveu dans la soupe" ! *Sourire taquin*. Parce-que c'est fort de le dire ouvertement comme ça, même en cercle restreint ou ici, et d'ouvrir un échange, une réflexion sur ce sujet encore tabou.

Ceci dit, je n'ai jamais été en colonie, moi ! Ni moindre voyage scolaire de plus d'un jour.
Mes parents refusaient l'idée de ne pas m'avoir à l’œil 7/7 jours.
A quinze ans, j'avais le droit de sortir sans eux trois heures le samedi après-midi... C'est dire !

Je n'ai jamais obéi aux restrictions de sortie de mon père !
(En clair, je faisais le mur...)
Mar 9 Aoû 2016 - 22:25
Amokrane
avatar
Robot GestionnaireRobot Gestionnaire
Messages : 1014
Remerciements : 338
Date d'inscription : 19/12/2014
Age : 27
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
La notion de genre c'est aussi un sujet vaste. Le problème, et je pense que c'est la même chose pour l'orientation sexuelle, c'est que même dans notre façon d'envisager et d'étudier le biologique, on est restreint par nos conceptions culturelles. Du coup la science, c'est toujours complexe, et biaisé, quel que soit le sujet d'ailleurs.

Par exemple, on entend de plus en plus que le modèle binaire du sexe biologique est bancale. Et du coup que nos conceptions du genre très rigides empêchent de dépasser ce modèle en biologie. Parce que techniquement, mettons une femelle, c'est une combinaison de chromosome, des hormones spécifiques, plusieurs organes (de l'utérus aux organes génitaux), des caractéristiques secondaires, etc. Et le taux de personnes qui ont des.. pas des incohérences, mais on appellerait ça comme ça, est énorme. Récemment j'ai lu un article qui remettait même en question les chromosomes sexuels comme porteurs de ces informations là, d'autant qu'il y a bien plus de combinaisons possibles que XX/XY et qu'elles sont pas statistiquement si rares.

Pour moi l'un des exemples les plus frappants de notre culture qui influe sur la biologie, c'est la catégorisation des ouvrières fourmis comme de femelles. En réalité il y a bien des fourmis mâles et femelles (les fameuses fourmis ailées), tandis que les ouvrières sont juste complètement dépourvues d'appareil reproducteur. Absence qui est catégorisée en femelle, parce qu'on est pas capable de dépasser cette binarité, et juste d'admettre qu'ici, il y a un troisième "sexe" (ou plutôt une catégorie de fourmis qui en est dépourvue).

Du coup parler d'hétérosexualité naturelle, ça me parait assez délicat. Parce que oui bien sûr que la reproduction et la survie de l'espèce ont une importance, mais on fait vite le pas de mettre là dedans notre modèle ultra culturel de famille, de valeurs, de conventions, qui là ont très peu à voir avec la reproduction. Et c'est très centré sur les personnes et les corps cis et fertiles, et tout le monde ne rentre pas dans ces cases (par exemple quid d'une femme née sans utérus ? Qu'est-ce que la nature prévoierait pour elle en termes de relations, de sexe et/ou d'amour ?).
Du coup, que ce soit pour des particularités physiques ou son identité de genre, on peut être dans une relation de même sexe et en capacité de se reproduire. Et au sein de la communauté LGBT, il n'y a pas de différence faite entre l'attirance pour son genre, que l'on soit cis ou trans, alors que d'un point de vue biologique on catégoriserait pas ça pareil. Donc même l'orientation sexuelle, ça va bien au-delà des corps et de la survie de l'espèce, ça ne se déconnecte pas de la culture.

Enfin bref tout ça pour dire qu'on peut pas vraiment déconnecter l'humain de sa culture en général, que la façon dont nature et culture s'imbriquent sont indémélables et qu'il n'y a pas donc pas de réalité innée qui serait ou non transformée par l'expérience.

(j'ai jamais été en colonie non plus, mais vu mon entente avec les autres enfants de mon âge, j'ai échappé à quelque chose je pense)
Mer 10 Aoû 2016 - 10:51

Dernière édition par Amokrane le Ven 12 Aoû 2016 - 8:28, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Eh ben, ça me laisse sur le cul tout ça.

En fait hier en rangeant le linge de ma fille, j'ai eu un coup au coeur, à 5 ans et demi, mes parents ont commencé à m'envoyer en colonie, donc Clem pourrait y aller dans 2 ans et demi, mais c'est encore mon petit bébé d'amour que je ne veux pas qu'on me vole.
Les colos, c'était du 50/50, selon sur qui tu tombes : des pouffes ou des marrantes tu pouvais avoir des souvenirs plus tard.
Je suis tombée plus souvent sur les pouffes qui savaient faire la roue (donc montrer leur culotte) faire le poirier (donc culotte + poitrine), danser, chanter, toujours avoir de super fringues, et avoir les garçons de la chambre d'à côté amoureux d'elles. Et le pire c'est qu'il y avait des garçons avec lesquels j'aurais bien aimé échanger quelques baisers ou danser des slows aux boums des samedi soirs ou arroser dans la piscine. Mais non, j'étais le faire valoir, celle vers qui les mecs venaient pour demander si je pouvais dire à untel qu'ils voulaient sortir avec. Y'a eu quelques rares cas où parfois y'avait des mecs qui traînaient avec moi, on se cherchait, mais ils n'ont jamais osé m'inviter, dire quelque chose. Et ce n'est que plus tard au collège et lycée, fac que je me lançais à faire des avances pour me prendre de beaux râteaux. Mais en colo je me suis toujours abstenue de l'ouvrir et subissais en silence.
Une fois y'a eu une rumeur sur un garçon qui craquait sur moi, il était avec une fille qui était jalouse de moi et parfois oui on jouait ensemble, mais je n'y croyais pas, j'oubliais juste de mettre des bas de pyjamas à la cantine, c'est tout. (heureusement y'avait le slip)

Bref, je n'ai jamais été embrassée en colonie, mais je n'ai jamais été plaquée non plus.
Mer 10 Aoû 2016 - 16:14


Voir le profil de l'utilisateur
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je n'ai jamais ou très rarement passé une journée sans penser à mes grands-parents décédés.
Jeu 2 Mar 2017 - 9:52


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je n'ai pas beaucoup côtoyé trois de mes grands-parents. Je ne les voyais qu'en août, quand mes parents retournaient au pays pour les vacances. Et lorsqu'ils ont acheté leur maison, nous sommes restés en France l'été plusieurs années durant. Du reste, je suis partie de chez eux à mes seize ans. Donc, je n'ai finalement que peu de souvenirs de mes grands-parents puisque remontant à mon enfance, et leurs morts ne m'ont pas vraiment affectée. Sauf celle de ma grand-mère maternelle qui m'avait énormément chérie dans mon enfance et que j'adorais aussi. Ce qui m'a fait mal, c'est de ne pas avoir pu aller la revoir avant... J'aurais tellement aimé. Elle le réclamait et l'espérait tous les ans. Tss... Et puis, elle est (re)tombée amoureuse en maison de retraite, à quatre-vingt et quelques balais. C'est beau ! Mon père en était outré. *Rire* Ça m'aurait plu d'en parler avec elle.

En revanche, la mère de ma maman est en France, pas très loin de chez moi, et toujours vivante. Elle, je l'ai assez bien connue mais elle a un mauvais fond, elle est médisante et cruelle, c'est terrible. Elle a affreusement maltraité ses enfants et d'autres aussi d'ailleurs, sans moindre remords jamais et malgré la faucheuse qui doit commencer à lui rôder autour, elle est toujours de marbre et méchante... Je ne peux pas la voir.

Je n'ai jamais imaginé qu'un jour, je ne pourrais pas dire n'avoir jamais voté aux élections présidentielles...
Mar 14 Mar 2017 - 0:47
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je n'ai jamais vraiment renoncé à quelqu'un du passé.
Lun 5 Juin 2017 - 11:17


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je viens de le faire. Renoncer à quelqu'un du passé.
Parce-que l'évidence s'est avérée, voire imposée à moi.
Celle du retour impossible dans ce fameux passé...
Et celle de l'incompatibilité flagrante du quelqu'un en question dans mon présent...

En revanche, je n'ai jamais vraiment renoncé tout court.
Puisque même à terre ou au fond du trou, je suis restée là, debout en-dedans et la gueule ouverte.
Je n'ai donc jamais renoncé à vivre ma vie. La mienne. Ni aux idées qui m’habitent.

Et finalement, je n'ai jamais rien cédé de moi, à personne, même par amour...
Ven 21 Juil 2017 - 0:24
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
eh ben.... c'est poétiquement tristounet ton post loba.

Je n'ai jamais fait nuit blanche plus de 36h.
Ven 21 Juil 2017 - 9:47


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Ce qui est triste, c'est le prix à payer pour ne pas renoncer à soi, en fait...
Ses idées, sa philosophie, sa façon d'être, ses chemins intérieurs comme dans le monde...

J'ai déjà et souvent fait nuit blanche plus de trente-six heures, et même bien au-delà, quant à moi.
En revanche, je n'ai jamais lézardé au pieu plus de vingt-quatre heures (sauf maladie et donc par choix, s'entend).


Ven 28 Juil 2017 - 21:48
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je n'ai jamais réussi à manger entièrement une portion de poireaux en salade sans vomir.

Ouais loba, je n'ai rien de profond à te proposer actuellement.
Sam 29 Juil 2017 - 12:32


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Pu-tain ! Y'a des fois... Les choses s'imbriquent tellement... Que...

Heu... Salut mes chéris !

Je n'ai jamais cru en l'existence d'une entité supérieure, genre un Dieu, même si j'ai fait ma communion (c'était sous la torture de cadeaux) et gavée de poireaux en salade (pas l'top contre la nausée).
Mer 16 Aoû 2017 - 23:08
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je n'ai jamais compris pourquoi ma mère me donne l'impression d'être Scar et que mes sœurs sont des Mufasa.
Jeu 17 Aoû 2017 - 11:07


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Tss... Les différences de considération entre les enfants dans le regard d'une mère, c'est super dur... Je compatis.

Je n'ai jamais eu aussi mal aux gencives, et à la denture plus généralement, que ce soir. Putain, c'est horrible !
Sam 6 Jan 2018 - 23:02
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Clou de girofle ma biche !

Je n'ai jamais cru à l'homéopathie.
Sam 6 Jan 2018 - 23:42


Voir le profil de l'utilisateur
Loba
avatar
Anar à crocsAnar à crocs
Messages : 5201
Remerciements : 769
Date d'inscription : 19/12/2014
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Arf... Je ne supporte plus les clous de girofle, rien que l'odeur me fait gerber...

Je n'ai jamais fantasmé sur les dentistes... Mis à part ce soir !
'Fin, je fantasme surtout sur l'idée d'en choper un et de le séquestrer dans son cabinet, rien que pour moi... *Rire*

Dim 7 Jan 2018 - 0:20
Niblette
avatar
Irréductible SimIrréductible Sim
Féminin Messages : 1867
Remerciements : 338
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 35
Localisation : En train de vomir des paillettes et des papillons
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
ah le corps chaud et musclé d'un homme qui s'occupe de la touche dans pour autant y mettre sa saucisse c'est tllemetn bien

Je n'ai jamais été si cotnente de porter un dentier de nuit pour ne plus grincer des dents.
Dim 7 Jan 2018 - 0:39


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je n'ai jamais...
Je n'ai jamais...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ellès ::  :: Salle de jeux-